Fidèles du Temple

05/10/2013

SUSHIS DU SAMEDI BIS (MAKING OF)

Bonsoir mes Chers Lecteurs ^^

Une fois de plus je vais vous mettre l'eau à la bouche en vous montrant la photo de mon dîner d'aujourd'hui :



Hé oui une fois de plus je vais vous parler de sushis !! ^^ Je vous laisse quelques minute pour baver et pleurer (je comprends, c'est humain, c'est normal XD)... 

Ce matin je suis allé faire les courses avec la petite famille et au carrefour du coin, il y avait une promo : 5,60€ le kg si on achetait le saumon entier !! Vous pensez bien qu'on allait pas passer à côté : j'en ai pris un de 2 kg, j'ai demandé qu'il soit découpé en 2 filets (merci à l'équipe du rayon marée de Mérignac vous êtes vraiment sympa !!) afin que ce soit plus facile pour moi de le travailler à la maison... Donc il était OBLIGE que ce soir ce soit sushi party !! ^^

Aller comme je suis sympa je vous ouvre les portes de la cuisine de mon Temple et je vais vous donner ma recette (oui c'est moi qui ai préparé ces sushis : mon épouse ayant fort à faire en ce moment avec mon fils âgé d'un mois et demi tout juste, c'est moi qui ai assuré !!) qui n'est vraiment pas compliquée (et ça vous économisera des sous plutôt que d'aller au restaurant : en général, ce que vous voyez sur la photo vous est proposé au prix de 15€-20€ les 10 dans un sushi-bar digne de ce nom). Aller c'est parti pour un pas-à-pas culinaire !! ^^




Il vous faudra d'abord des filets de saumon pas trop larges, une pince à désarrêter (la mienne est japonaise mais une pince à épiler fera très bien l'affaire), ainsi qu'un couteau à lever les filets (lame fine et SANS dent) : le mien est bien entendu japonais ^^. 

Pendant ce temps vous faites cuire du riz à la façon asiatique : après l'avoir lavé une fois à l'eau  et dans un autocuiseur si vous en avez un, sinon dans une casserole et la surface de l'eau doit être séparée de la surface du riz par une distance égale à une phalange de doigt (d'abord à feu vif pendant une dizaine de minutes environ puis à feu très doux jusqu'à ce que le riz ait "bu" toute l'eau).



Avec le couteau à lever les filets BIEN AIGUISE, découper en biais des tranches de saumon pas trop épaisses (mon épouse m'a dit qu'elles l'étaient un peu trop ce soir). Allez-y doucement et surtout FAITES ATTENTION A VOS DOIGTS car c'est là la partie de la recette la plus dangereuse (ce n'est pas une plaisanterie). 

A ce stade, le poisson est prêt à consommer en l'état (en japonais on dit que le poisson est cuisiné en "sashimi") avec un peu de sauce de soja... mais nous on veut des sushis. Mettez le saumon de côté, vous en avez terminé avec lui pour le moment.


Une fois le riz cuit, préparez dans un petit bol du vinaigre (l'idéal étant le vinaigre de riz ou "Mirin" japonais, sinon prenez un vinaigre fin : cidre, estragon ou d'alcool au pire mais évitez le vinaigre de vin... question de goût perso), du sucre et du sel et mélangez le tout. Lorsque vous goûtez, vous devez sentir toutes les saveurs mêlées sans que le vinaigre ne vous fasse faire la grimace (c'est un peu difficile à maitriser au début mais ça vient à l'usage ^^). 

Mettez le riz cuit dans un récipient (les japonais ont un baquet en bois spécialement à cet effet... moi j'ai utilisé un grand bol en verre) et avec une cuillère à soupe (j'ai utilisé la cuillère en plastique de mon autocuiseur), diffusez votre préparation sur le riz. Une fois ceci fait, retournez plusieurs fois le riz et pressez la surface avec votre cuillère pour applatir le tout (vous forcez ainsi le liquide à s'incorporer au riz) et mettez de côté quelques instants, le temps que le riz ait "bu" la préparation.


En principe les "O nigiri sushi" (littéralement "une poignée de riz") se font avec les mains... mais j'ai la chance (merci ma Chère et Tendre épouse ^^) d'une sorte de "moule emporte-pièce" en plastiquepour faciliter le truc. Vous pouvez trouvez un moule identique dans tous les bons supermarchés asiatiques pour environ 4€-5€. Vous veillerez à bien l'humidifier régulièrement pour éviter que votre riz ne colle au plastique. N'hésitez pas à "bourrer" chaque interstice de riz.


Sur la photo vous voyez tout le riz qui était dans le bol en verre. La dernière ligne de bouchées en bas est un peu ratée car je n'avais pas suffisamment humidifié mon plastique... elles sont donc un peu destroy ^^'


Les sushis comportent toujours un peu de wasabi (censé "paralyser" les bactéries du poisson cru... mais si vous faites vos sushis avec du poisson frais du jour il n'y aura aucun problème) pour relever le goût. En ce moment je teste le wasabi de carrefour et il n'est pas mauvais (je sais que depuis le début de ce post je fais de la pub pour carrefour, mais je vous rassure je ne touche aucune commission : c'est juste que par chez moi, la grande surface la moins chère est carrefour et de loin... hé ouais dommage pour Leclerc !!).


C'est à ce moment là que le saumon fait son grand retour : vous disposez une pièce de poisson sur chacune de vos bouchée de riz en appuyant légèrement pour faire tenir le tout. Vos sushis sont maintenant prêts à servir... mais un bon dressage est une clé importante pour faire bonne impression (tant gustative qu’esthétique).


Pour faire plaisir à ma Chère et Tendre, j'ai utilisé l'une de nos (nombreuses) à boites à bento ou "bento bako" en japonais (boite servant à conserver le repas au Japon en attendant de le manger) ; une assiette carrée ou rectangulaire fera tout aussi bien l'affaire voire une planche en bois (le top étant le bambou). 

Celle que vous voyez en photo est une authentique bento bako japonaise ; il est possible d'en trouver en France à présent (dans des boutiques asiatiques, des boutiques de mangas/japanime et internet notamment) mais bannissez absolument les saloperies minuscules dites "fashion" absolument sans âmes que certaines boutiques "in" et autres sites internet "hype" vous proposent pour des sommes scandaleuses (25€ un truc qui mesure 8cm x 20cm est un crime de lèse-Morikun !!).




Disposez vos sushis dans la bento bako de façon à ce que tout l'espace soit utilisé. J'ai complété avec des crevettes que j'avais achetées pour l'occasion (crevettes entières que j'ai décortiqué moi même par préférence à celles prêtes à servir, décortiquée par on ne sait pas qui... je ne rigole pas sur la nourriture moi ^^) et le reste de saumon en "rose". 

Les petites herbes vertes en plastiques sont les même qu'au restaurant et sont facilement disponibles dans toutes les bonnes boutiques asiatiques pour environ 3€ les 100 (et encore je suis large sur le prix). Elles passent facilement au micro-onde (quand elles parent des plats chauds comme des brochettes ou du poisson cuit) mais vérifiez sur l'emballage quand même et sont lavables et réutilisables (dans une raisonnable mesure). Vous garderez vos sushis au réfrigérateur (de préférence couverts pour éviter qu'ils ne sèchent) si vous ne les consommez pas immédiatement ; vous les servirez avec une sauce de soja et du wasabi.

Et voilà, vous maitrisez l'art à priori indomptable des sushis au saumon et je peux vous garantir que lorsque cela se saura, vous allez en avoir du succès !! Perso, ma Chère et Tendre les a trouvé délicieux (et venant de la part d'une japonaise, c'est davantage qu'un compliment ^^).

En espérant vous avoir donné envie de faire pareil chez vous et en vous souhaitant de réussir,

"Itadakimasu" (Bon appétit) !!



27 commentaires:

  1. Bonsoir Stef et merci de ta visite te de ton commentaire ^^

    Je suis assez content de moi car j'ai bien réussi mes sushis... et ma Chère et Tendre a approuvé également !!

    Au plaisir d'avoir de nouveau ta visite ^^

    RépondreSupprimer
  2. my deepest compliments for your cooking ability!
    as for japanese tradition, food must be good to see, before being good to eat, and i think that you fully accomplished your mission!
    thanks for the recipe.
    bye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grazie Mile Lucas ^^

      I promise that if you come in Bordeaux one day I offer you a "japanese moment" with sushis ^^

      By the way, it's nothing, just for discussion but "I LOVE ITALIAN PASTA" it's just to precise, nothing as I say... ^^

      Supprimer
    2. all right, i hope we can exchange our "points of view" one day or another.
      bye

      Supprimer
    3. And if you come to Bordeaux, my wife will make her awesome matcha tiramisu ! ^^

      Supprimer
  3. Mmmm cela a l'air excellent , merci pour la recette .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon Capitaine ^^

      Je te rassure : ça n'a pas que l'air excellent : ça l'est fait moi confiance XD

      Supprimer
  4. formidable j'en ai l'eau à la bouche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir M. Spock (salut vénusien) ^^

      Merci de ton commentaire et de ta visite !!

      C'est exactement étudié pour donner l'eau à la bouche (et inciter les visiteurs gourmands à y revenir pour faire plein de clics niark niark mon plan fonctionne mon cher Minus ^^) !!

      J'ai jeté un oeil sur ton site qu'il est bien : je pense que je vais m'inscrire et le référencer dans mon blogroll !!

      Au plaisir de te revoir M. Spock (salut japonais) ^^

      Supprimer
  5. Domo Aligato pour cette présentation, maître Morikun !

    Je m'essaye aussi régulièrement a la réalisation de sushis, makis et autres rolls (madame adore le sésame), mais pas avec votre talent!

    Aussi, que me conseillerez-vous comme légumes pour mettre dans les makis ? Nous ne mettons quasiment que du concombre et nous souhaiterions varier un peu.

    Merci d'avance !

    Tuelean, géant vert de la V2

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Tuelean ^^

      Merci infiniment pour ta visite, ton commentaire et ton inscription en tant qu'initié du Temple !! Je brûlerai de l'encens en ton honneur ^^

      Les sushis/makis ne sont pas difficiles une fois qu'on s'y est mis et qu'on a choppé le coup de main. Si tu utilises du sésame blond, je te conseille de le poêler (sans matière grasse) jusqu'à ce que les graines brunissent légèrement et mets les dans tes makis... tu m'en diras des nouvelles (sinon le sésame noir est délicieux également).

      Il nous est arrivé avec mon épouse de mettre de la salade verte, des bâtonnets de carottes coupés comme le concombre (voire de la carotte râpée) et des champignons japonais "enoki" (rien à voir avec le catcheur ^^) : ce sont des pleurottes jeunes aussi appelés "champignon doré" par les chinois... un régal ^^

      Itadakimasu !!

      Au plaisir de te revoir au Temple Tuelean-kun ^^

      Supprimer
    2. Encore merci pour cette reponse !
      Petit teasing en passant : ayé j'ai mon bolg moi aussi :http://tueleanv2.blogspot.com/

      Supprimer
    3. Mais de rien mon Cher ^^

      Et j'ai référencé ton bolg dans mon blogroll, quand tu l'ouvriras aux membres, je m'y inscrirai : un mec qui ne parle pas pour ne rien dire, surtotu concernant GW, qui recherche davantage le jeu que la gagne à tout prix, ça, ça me plait !!

      (Et ça ne m'étonne pas que tu te sois inscrit dans le Terminus Est de Pestilus XD)

      Supprimer
  6. C'est malin je viens de lécher mon écran ..... Je te jure on n'a pas idée de faire des posts pareils !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux une serviette pour t'essuyer la bouche ? XD

      Supprimer
  7. Ils ont effectivement l'air très appétissants. Pas étonnant que ta femme ait apprécié !

    Voilà qui me fait penser que je n'ai pas mangé de sushis depuis un petit bout de temps (après tout, quand je vais au restaurant japonais, ça n'est pas pour manger des sushis, mais des trucs un peu moins courants).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ils n'ont pas que l'air mon Cher Caillou ^^

      Il parait qu'il y a un sushi-bar à côté de Métro près du pont d'aquitaine, tenu par un chef japonais et qui fait des sushis à volonté !!

      Faudra que je teste ça un jour avec la petite famille ^^

      Supprimer
  8. Vous avez testé le café japonais à Bordeaux ? Tu as l'adresse du sushi bar ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha ^^

      Mon Cher Gilel, j'ai personnelement expérimenté ce petit coin de paradis japonais alors qu'il n'avait qu'une semaine d'existence et c'est avec lui que je me suis initié à la nourriture japonaise... C'est dire si je connais l'endroit !!

      Pour le sushi bar je vais rechercher ça parmi mes manuscrits et je te tiendrais au courant ^^

      Supprimer
  9. Salut !
    Miam ! *salive*

    Bon j'ai partagé à madame sur Facebook pour la faire saliver aussi, elle qui adore ça.

    Si tu as la recette des perles de coco, je suis preneur, je ne sais pas si c'est Japonais, mais moi j'adore ça ^^

    A+
    Monty

    RépondreSupprimer
  10. Merci !!

    Tiens, voici une serviette pour t'essuyer ^^

    Les perles de coco sont chinoises je crois (en tout cas ce n'est pas japonais... et de toute façon... je DETESTE la coco !!).

    RépondreSupprimer
  11. Je déterre ce post pour poser une question (au cas où tu aurais le temps de t'en occuper-ah ah-):
    Madame Morikun, si ça lui arrive de faire des maki, comment fait-elle pour que le poisson reste AU MILIEU quand elle le roule ? Parce que moi, j'ai beau tout essayer, il se retrouve toujours misérablement coincé sur le côté... Pas trouvé la réponse jusqu'à maintenant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les maki c'est moi qui les fait aussi ^^

      Pour que tout reste en place au milieu, voici ma technique :

      - après avoir posé le riz sur la feuille de nori, je place la garniture non pas au centre mais dans la partie inférieure (en gros, divise ta feuille de nori avec le riz en 3 rectangles et place ta garniture au milieu du rectangle tout en bas).

      - ensuite je roule le tout comme une cigarette et en avant la musique ! Tout simplement ^^

      Faudrait que je te montre un jour ^^

      Supprimer