Fidèles du Temple

27/01/2020

RAPPORT DE BATAILLE : KILL TEAM : SŒURS DE BATAILLE VS DEATH GUARD / SISTERS OF BATTLE VS DEATH GUARD


Bonjour mes Chers Lecteurs ^^





Un mois de janvier assez calme pour le Temple... Vu le peu d'articles postés... Mais en ce moment, je travaille sur une commande de peinture AoS (des Kharadrons) de l'honorable Angel Sinant et tant que je ne les aurais pas terminé, je ne posterai pas d'autres mises en couleurs ^^

Mais cela ne m'empêche pas de poster des rapports de bataille !! Car oui, chose exceptionnelle (pour votre Serviteur) : hier, j'ai livré ma première partie de figs de l'année !! Yattaaaaaaaaaaaaaaaa !! XD

Plus sérieusement, je tente de faire mon maximum pour jouer car même si à une certaine époque j'ai été davantage peintre que joueur par choix totalement assumé (certains achètent et peignent des figs qui ne verront jamais la moindre table de jeu, d'autre achètent et jouent avec des figs qui ne verront jamais un pinceau... Chacun vit notre passion commune comme il l'entend ^^)... Il reste que depuis quelques années, j'ai très envie de jouer avec les figs que je peins... Mais c'est assez difficile dans la mesure où j'ai une vie perso et pro plus que bien remplies ^^'

Mon unique bonne résolution figurinistique pour 2020 est de jouer au maximum... Et hier, donc, j'ai débuté la concrétisation de ce leitmotiv... Quand je considère le nombre de parties de jeu ridiculement bas en 2019 (3), je me dis que pour le moment, j'en ai fait un tiers XD

C'est avec l'honorable Jerreck (ayant les même motivations mais également les même difficultés que moi) que j'ai ouvert les hostilités à l'occasion d'une partie de Kill Team

Kill Team, c'est suffisamment basique pour ne pas trop se prendre la tête... Même si, comme on l'a noté tous les deux hier, il faut savoir faire preuve d'initiative innovante pour rendre la chose plus attractive... Mais pour des joueurs ultra-casuals comme nous, ça allait parfaitement (nous n'avions aucune envie de nous plonger dans une partie d'Infinity avec dix milles subtilités de règles du jeu... D'ailleurs, on attend avec impatience la version "simplifiée" de la V4 qui doit sortir cette année ^^).

Jerreck n'avait qu'une seule faction jouable et peinte sous la main : des Sœurs de Bataille. Parmi les quelques factions que j'ai peintes pour ce système de jeu, j'ai une faction de la Death Guard et je ne pouvais pas trouver meilleure némésis à opposer aux "bonnes" sœurs fanatiques que les plus corrompus des corrompus des marines renégats ^^

Nous nous sommes mis d'accord sur le format classique en 100 pts.


La faction de Jerreck : les Sœurs du Couvent des Blondes Innocentes (totalement WYSIWYG)...

Ma Death Guard : La Coterie Infecte de Lors Pestilus le Béni (un peu moins WYSIWYG : le champion Pestilus a juste une armure énergétique, une mouffle et un pistolet à plasma, 2 marines gunners armés de lance-peste, le dernier marine est de base avec un couteau de la peste + 10 poxwalkers... Oui je joue populeux : après m'être cassé la tête à les peindre, je n'allais pas en laisser un seul sur l'étagère quand même !! ^^



MISSION DE JEU NARRATIF 1 : PERTURBER L'APPROVISIONNEMENT DE HEAVEN 7





Histoire de mettre un peu plus de piment à la partie, nous avons convenu avec Jerreck que notre partie allait s'inscrire dans le cadre d'une petite campagne au long cours initiée par le CDA Sci-Fi de Warmania : "Bataille pour le Paradis". La planète impériale Heaven 7 fait l'objet d'âpres affrontements.

Alors qu'en principe je suis dans le camp des "gentils" (aha !!) en prenant la tête des mercenaires du Sous-Monde, cette fois je serai bi-classé puisque ma Death Guard fera partie des "méchants" (rhoooo...) chaotiques ^^

Comme d'habitude, la Death Guard ramène sa fraise pour mettre le souk sur un territoire impérial tandis que les Sœurs de Bataille de Jerreck font partie de l'appui au sol de la flotte qu'il dirige.

Nous avons décidé de jouer les missions narratives dans l'ordre du livre de règles et donc logiquement, c'est "Perturber l'approvisionnement" qui a ouvert le bal : 


La Death Guard est parvenue à passer les défenses orbitales et spatiales pour infiltrer la planète Heaven 7 via le réseau d'égouts de la Ruche Principale et tente de saboter le système central d'épuration des eaux usées (3 objectifs : les générateurs avec les barres bleues sur la table) pour répandre l'anarchie et les maladies... Mais c'était sans compter sur la vigilance des Sœurs du Couvent des Blondes Innocentes qui vont défendre courageusement ce point vital pour la planète !


Nous avons délibérément choisi une surface de jeu beaucoup plus grande que celle classique accueillant une partie de Kill Team (c'est plus rigolo de jouer avec les couverts plutôt que de se retrouver déjà au corps à corps dès le premier tour de jeu !). Pour l'occasion, nous avons étrenné et testé un tapis de jeu (tapis de jeu de très haute qualité en jersey néoprène type "tapis de souris" ; dimensions : 1,20m x 1,20m mais nous n'avons pas utilisé toute la surface) classieux d'une toute nouvelle marque française cherchant à faire son trou dans ce secteur : STRATEMATS


Cliquez sur l'image pour agrandir et voir les infos ^^


L'aimable et honorable Tenancier, m'a envoyé la version Imperii Industria (ambiance Sous-Monde Necromunda) pour en réaliser une revue détaillée ^^. Ladite critique suivra très prochainement (j'étais allé chercher le tapis au point relais le matin même du jour de la partie). 

J'avais fait exprès de laisser le truc emballé pour pouvoir le découvrir en même temps que Jerreck... Holly shit !! En voilà du TRÈS joli tapis de jeu !! O_o'

L'impression est claire, nettement lisible, la qualité est là aussi bien de visu qu'au toucher, le truc ne glisse pas d'un pouce une fois sur la table... En bref nous avons pris énormément de plaisir à jouer dessus !!

Merci d'ores et déjà à Stratemats pour sa confiance !! ^^


La table de jeu : j'ai saturé de décors au maximum avec les structures gothiques de la boite de base de Kill Team (que je peindrai dès que mes commandes actuelles seront honorées), ma cathédrale de l'Aquila, des containers de Dust... ^^

Ma Death Guard s'est massée derrière les containers...

Pendant que tout à droite, Lord Pestilus se dissimulait dans les ruines avec une garde de poxwalkers...

De leur côté, les Soeurs de Bataille avaient établi une ligne de barricades.

Pardonnez les photos de merde : la luminosité n'était pas top...

Durant la phase de reconnaissance j'avais choisi "désamorcer les pièges" car je soupçonnais fort Jerreck d'avoir piégé plusieurs éléments de décors : il pouvait tout à fait se le permettre tout en se contentant d'arroser mes troupes qui approcheraient des éléments-objectifs... Pour sa part, il avait opté pour "Sentinelles" car il pensait que pour arriver plus vite sur les objectifs, j'aurai tenté de bénéficier d'un mouvement gratuit... Au final, nos stratégies défensives se sont mutuellement annulées et donc la phase de reconnaissance fut pliée ^^


TOUR 1


Jerreck prend l'initiative et la majorité de ses soeurs se "préparent" pour pouvoir tirer en premier sur tout ce qui bougera. La Sœur supérieure Adrianna du Couvent des Blondes Innocentes se repositionne et la servante au bolter lourd avance et enlève la sécurité de son arme... Il allait pleuvoir des bolts bénis dans pas longtemps...

Tous les poxwalkers ont "avancé"... Quoique "couru" serait plus exact dans la mesure où avec une moyenne de "4" aux jets de D6, mes zombies décérébrés avançaient de 8ps quasiment à chaque fois. Les plagues marines gunners se sont contentés de se repositionner pour avoir de meilleurs angles de tir. 

Pemphygus, le plague marine de base, va courir pour se mettre à couvert dans la cathédrale de l'Aquila (tout à gauche) et progresser en direction de l'objectif le plus proche. Lord Pestilus sort de son couvert dans le but d'aller allumer au pistolet à plasma les sœurs positionnées tout à droite.

Durant la phase de tir, les Soeurs vont déchainer un véritable déluge de feu sur la Death Guard... Mais Nurgle protège ses enfants et la règle "Affreusement résistant" (qui octroie concrètement une seconde sauvegarde, invulnérable, à 5+ pour tout le monde) sera une véritable plaie (aha !!) pour Jerreck tout au long de la partie... Et une véritable bénédiction pour moi avec une chance insolente ^^

Alors que trois sœurs rateront admirablement leurs tirs contre Lord Pestilus (la foire aux "1" et "2" fut mémorable XD) et que la grenade d'une quatrième fera long-feu ("1"), Le gunner Khor Yza, placé en hauteur sur un bâtiment encaissera sans broncher un bolt en pleine tête. Les poxwalkers seront criblés de bolts mais ne perdront même pas leur élan (une unique blessure légère). Mention spéciale au poxwalker qui a encaissé un tir de fuseur occasionnant 6 touches dont 5 blesseront : quatre seront sauvegardées (3 à 7+ et une sur 5+, excusez du peu hein !!) à l'exception d'une seule qui causera sa mort définitive (autant dire que je m'en quarre comme de ma première peste bubonique !!).

En retour, les plague marines seront tout de même troublés par la foi des Soeurs puisqu'aucun de leurs tirs ne causera le moindre mal.





TOUR 2 :



Je prends l'initiative et les poxwalkers continuent de traverser la table au pas de course : deux se dirigent immédiatement en direction de l'objectif tout à gauche (le plague marine pemphigus les suit de près toujours protégé dans les ruines de la cathédrale). Trois poxwalkers chargent les Soeurs barricadées au centre mais celles-ci préfèrent opérer un repli stratégique. deux autres pox parviennent cependant au corps à corps (au centre et tout à droite). Les autres pox se placent de manière à forcer les Soeurs à se repositionner. Les plague marines gunners se "préparent" à faire vomir leurs armes et Lord Pestilus décide de charger la Soeur embusquée à droite.

Les Soeurs n'ont pas beaucoup de marge de manœuvre et s'attendent à une phase de tir... "compliquée".

Le plague marine Erythe Mateus tire au lance-peste dans le dos de deux Soeurs mais "L'Empereur protège" avec un magnifique double 6 de Jerreck. Khor Yza avise la Soeur qui avait tenté de lui envoyer une grenade... Et fait périr celle-ci dans une agonie innomable mais fulgurante de son lance-peste.

Les Soeurs savent qu'il va falloir purifier les rangs de la Death Guard à distance car l'ennemi est déjà quasiment sur elles. Elles déchainent pour la seconde fois consécutive un véritable déluge de feu... Mais décidément Nurgle s'amuse à mettre (littéralement) la merde dans leurs plans : Lord Pestilus va encaisser un tir de fuseur à bout portant et sur les quatre blessures occasionnées, il s'en tirera avec une "lègère" brûlure tout en continuant d'avancer.

Sœur Adrianna se fera un devoir de répandre la fureur de l'Empereur au moyen de son combi-bolter/lance-flamme sur un poxwalker : ce dernier va encaisser un chargeur complet de bolt et un jet de lance-flamme (5 blessures sauvegardées !!) qui le laisseront de marbre. Une soeur parviendra tout juste à blesser légèrement un pox d'un tir de bolter chanceux mais c'est tout.

La phase de corps à corps voit un poxwalker au centre exploser la tête d'une Sœur à coups de tuyau d'évacuation rouillé (jet de sauvegarde pourris - aha - de Jerreck suivi d'un "5" au jet de trauma XD) : je tenterai de la transformer en poxwalker (en dépensant 2 points de commandement) mais la foi de la défunte en l'Empereur ne permettra pas cette infâmie. Mon pox se contentera donc de pisser sur le cadavre et de consolider pour entamer un corps à corps avec la sœur supérieure ultérieurement. L'autre combat à droite de la table ne donnera rien, ni le pox, ni la sœur ne parvenant à se blesser.


Les Soeurs sont maintenant obligées de sécuriser le plus vite possible les objectifs, surtout celui de gauche qui est très gravement menacé.

Vue de l'autre côté de la table : Pemphygus a pu progresser sans coup férir en courant dans la cathédrale de l'Aquila




TOUR 3 :


Je prends l'initiative et les poxwalkers ne perdent décidément rien de leur élan : deux d'entre eux parviennent au contact de l'objectif central pour tenter de le détruire à la fin du tour s'ils sont encore debout.

Pemphygus charge enfin la sœur la plus proche, appuyée par deux poxwalkers. Les plague marines gunners se "préparent" et Lord Pestilus avance pour couvrir les deux poxwalkers au contact de l'objectif central.

Les soeurs n'ayant pas pu éclaircir du tout les rangs de la Death Guard, elles vont à présent tenter de défendre à tout prix les objectifs en se repositionnant et ense "préparant" bien que celui au centre soit déjà compromis.

La servante du bolter lourd ouvre le feu sur Lord Pestilus qui ignore superbement les deux bolts qui lui ravagent l'abdomen. Toutefois, il ne survivra pas à une grenade krak guidée par la main de l'Empereur et il s'effondrera dans une mare d'ichor, laissé pour mort (Cris de joie de Jerrek... Tu m'étonnes ^^)... Mais l'espoir est de courte durée car deux pox menacent toujours l'objectif central : la servante du fuseur avise le plus proche et malgré le fait d'avoir fait mouche, elle voit avec horreur que la chair putréfiée bouillante ne ralenti aucunement ce dernier (merci pour la 47e fois la règle "affreusement résistant XD) et la sœur juste à côté rate son tir au bolter. Elles assistent, impuissantes, à la destruction de l'objectif central par les deux poxwalkers qui vomissent dans les filtres d'épuration.

La phase de corps à corps sera particulièrement décevante pour la Death Guard qui n'arrivera à rien. A gauche, la sœur Paméla tient héroïquement sa position face à un plague marine et deux poxwalkers. "L'Empereur protège" toujours et efficacement !


L'objectif central est détruit mais les deux pox restent au contact pour parer à toute contestation.



TOUR 4 :


Théoriquement au dernier tour, nous allons tenter de tout donner. Un poxwalker va charger Sœur Adrianna au centre pour appuyer celui qui est déjà aux prises avec elle au corps à corps... Mais le tir de lance-flamme de contre-charge le grille instantanément !!

Jerreck joue la prudence en envoyant une sœur sécuriser l'objectif tout à droite tandis que deux autres vont charger le pox qui menace un peu trop celui-ci.

Lors de la phase de tir, Khor Yza, qui s'était "préparé"noie dans une gerbe de fluides innommable la sœur au fuseur. Erythe Mateus, quant à lui, entreprend de tirer dans le corps à corps mêlant un pox et deux sœurs (en principe on n'a pas le droit de tirer dans un corps à corps impliquant ses propres troupes... Mais avec Jerreck, nous sommes restés fluff pour le fun : si je ne l'aurai pas fait pour un plague marine, en revanche, un poxwalker ne vaut rien - 3 pts - puisqu'il fait partie des autochtones contaminés sur la surface de Heaven 7. En revanche, nous avons réparti les touches sur 1D6 comme suit : 1-2 une sœur/3-4 le pox/5-6 l'autre sœur) : une sœur sera touchée par le lance-peste mais l'Empereur la protégera... Tandis que le pox n'aura pas cette chance et lui, périt lamentablement... A cause mon propre tir ^^. 

La servante du bolter lourd arrosera les pox sans succès et un tir de bolt chanceux d'une autre soeur emportera la mâchoire d'un pox... Mais sans que celui-ci ne s'en soucie le moins du monde.

Les phases de corps à corps ne donneront toujours rien, au grand avantage de Jerreck

En tant qu'attaquant, je jette 1D6 pour connaître l'issue de la bataille : un tour 5 est finalement enclenché ^^



La sœur tiendra encore seule et courageusement face à Pemphygus et deux poxwalkers...



TOUR 5 :


Ce tour se passe très rapidement car les deux camps tentent de prendre l'ascendant pour occuper les objectifs : si celui de droite semble perdu pour moi, je tente de contester au maximum celui de gauche en envoyant trois pox au contact. Jerreck a prévu le coup et non seulement il y a déjà envoyé la soeur porte-icône, il rompt également le combat avec Pemhygus pour aller l'appuyer et dépense deux points de commandement pour m'obliger à la tuer si je veux remporter l'objectif.

Ma stratégie est simple : je vais tenter de plomber à distance les Sœurs qui gardent les objectifs : si celle à droite meure, l'objectif n'appartiendra à personne. Si je parviens à tuer les deux à gauche, les poxwalkers au contact m'offriront de facto le contrôle et je pourrai le détruire à la fin du tour, remportant ainsi la partie...

Mais L'Empereur reprend la main sur Nurgle car personne ne parvient à blesser qui que ce soit des deux côtés... Et cela fait les affaires de Jerreck.

La fin du tour arrive : je lance à nouveau 1D6 et c'est avec une grande satisfaction que je voie qu'on part pour un tour 6 !!! ^^




TOUR 6 : 


Le dernier tour est très rapide : je tente de réitérer ma stratégie du tour 5 mais je n'y arriverai pas davantage. En retour, Les soeurs parviennent à mettre hors d'état de nuire trois poxwalkers.

La partie s'arrête et c'est une victoire pour les Soeurs qui, nonobstant la perte d'un objectif, sécurisent les deux autres.





RÉSULTATS

Sœurs de bataille : 7
Death Guard : 4



Et c'est sur cette victoire incontestatble des Soeurs de Bataille que la partie s'est achevée ^^

J'avoue quand même avoir eu une chance insolente aux dés et que la règle "affreusement résistant" est vraiment faite pour moi : je pense que sans elle, Jerreck m'aurait déjà consciencieusement explosé au tour 3... Mention spéciale aussi à mes Poxwalkers qui semblent toujours avoir été corrompus à base de marathoniens tant ils traversent la table en deux tours ^^

Plusieurs points de règles ont été matière à débat entre Jerreck et moi et si certains spécialistes voulaient bien nous faire profiter de leur sapience, c'est avec grand plaisir que nous sollicitons leurs lumières ^^ :


1- Le fait qu'on puisse apparemment rompre un corps à corps sans pénalité d'aucune sorte ? Sérieusement ? Qu'on puisse le faire face à des snotlings, je peux le comprendre... Face à un space wolf ou un berserk de Khorne ? Quand même pas hein...

2- On peut vraiment réagir par un tir de contre-charge quand on est déjà au corps à corps ? La première fois pour venir, je suis d'accord mais si 2-3 potes se ramènent pour soutenir l'attaquant initial, ils risquent aussi de se prendre des bastos sur un 6+ ? Ça parait quand même un peu abusé...

3- Comment on gère un corps à corps multiple ? Chacun son tour sans aucun bonus et l'unique défenseur choisi sur qui il alloue les attaques ?

4- L'allocation des points de victoire dans ce scénario nous a divisé : pour moi j'entendais le calcul cumulativement : je contrôle un objectif (3 pts) et je l'ai détruit (1pt) donc j'ai 4 pts en tout... Mais je devais rester au contact pour éviter que Jerreck ne me le fauche. 

Lui pensait que je n'avais qu'un seul point au final puisque j'avais détruit l'objectif. Qui a bon ?

5- Comment fait on pour capturer/contester un objectif ? Il faut dessouder tous les mecs adverses qui sont en contact ? On peut le contester juste si on a davantage de figs que l'adversaire au contact ?


Il me semble pas avoir vu la réponse dans les erratas. De toute façon pour la prochaine fois, nous nous sommes promis de bien nous mettre d'accord sur certains aspects du jeu pour éviter de se prendre la tête inutilement ^^

Quoiqu'il en soit, la Death Guard a pour le moment été repoussée... Mais les Soeurs vont sans tarder aviser l'Amiral de la flotte et l'état major du fait que l'ennemi a réussi a prendre pied sur Heaven 7... La guerre ne fait que commencer... ^^


Les Soeurs ont tenu la Death Guard en échec... Provisoirement... ^^


Merci encore infiniment à Stratemats pour son tapis de jeu... Et merci surtout à Jerreck pour cette super partie. J'ai hâte de jouer la suivante... Dès que ce sera possible ^^

Merci infiniment,

Serviteur,

09/01/2020

NECROMUNDA UNDERHIVE BY GAMES WORKSHOP : D'ONNE ASTRIDE GE'SYLVANUS DE LA MAISON ULANTI ALIAS "MAD" DONNA (CONVERSION)


Bonjour mes Chers Lecteurs ^^




Je continue de liquider le travail effectué en 2019 et j'achève définitivement aujourd'hui avec une véritable légende de Necromunda, un monument, un monstre (littéralement) sacré : la terrible D'onne Astride Ge'Sylvanus de la Maison Ulanti (oui, c'est son nom officiel complet ^^), alias "Mad" Donna Ulanti ou tout simplement "Mad" Donna.

Ouais. Rien que ça ^^




Mad Donna, est un personnage spécial nommé, au même titre que Karloth Valois par exemple (les vrais vétérans du Sous-Monde connaissent ^^) qu'il est possible d'engager en tant que franc-tireur pour apporter un peu de piment (du punch en l'occurrence ^^) à un gang. Comme c'est également le cas avec un mercenaire ou un rebut de la ruche par exemple.

Mais Mad Donna, elle est très particulière. Déjà, la magnifique illustration ci-dessus de mon dessinateur préféré chez GW toute époque confondue, j'ai nommé Mark Gibbons, vous donne l'aperçu officiel de la nana qui est "quelque peu" dérangée. C'est un euphémisme assez poli dans la mesure où sur une échelle de la folie allant de 0 à 10, elle arrive à 17,5 sans problème. 

Ce n'est pas moi qui sort ça de mon chapeau comme ça, c'est son fluff officiel qui le dit ^^ voici un rapide résumé dans la langue de Molière :

"Mad Donna s'appelait autrefois D'onne Ulanti, douzième fille du vieux Sylvanus, patriarche de la maison noble Ulanti de la Pointe. Sylvanus voulut la garder pure en vue d'un éventuel mariage politique : il la garda donc enfermée dans une tour extérieure de la Pointe. Certains disent que Sylvanus avait pour habitude de s'y glisser pour la tourmenter, d'autres disent que c'est la vie dans cette tour au milieu du ciel qui l'a rendue folle.

Quelles qu'en soient les raisons, ses troubles caractériels ne devinrent apparents que lorsqu'elle rencontra le comte Ko'Iron, lors d'un dîner composé de nourriture exotique provenant d'outre-monde, servi dans des gobelets de cristaux et des plats recouverts d'or. Tout se passa bien jusqu'au quatrième plat, lorsque D'onne monta sur la table et arracha un œil du comte avec une petite cuillère en argent. Les gardes surgirent alertés par les hurlements du comte (alors qu'elle lui arrachait l'autre œil), mais ils ne surent pas sur qui tirer et D'onne profita de cette hésitation pour les abattre avec le pistolet du comte.

Après quoi, D'onne s'échappa du palais Ulanti en pleine confusion et s'enfonça de plus en plus profondément dans la ruche jusqu'à atteindre les niveaux inférieurs. Un gang Escher de Glory Hole l'accueillit pendant quelques temps et c'est là qu'elle commença sa carrière de guerrière. Elle gagna rapidement une réputation de folle furieuse en découpant en morceaux tous ceux qui tombaient entre ses mains, écorchant même une fois un Goliath qu'elle avait capturé et se crevant elle-même un œil parce qu'un tenancier de bar lui avait dit qu'elle était jolie.

Mad Donna se sépara finalement des Escher et traîna un temps avec des hors-la-loi dans les désolations blanches avant d'être retrouvée menant un gang d'Orlock jusqu'au Terrier du Mort, à la recherche d'archéotechnologie. Mad Donna en revint seule et les gens commencèrent à penser qu'elle était bénie ou maudite. Elle disparut à nouveau lorsqu'il s'avéra que de nombreux chasseurs de primes la cherchaient et les dernières nouvelles d'elle provenant de Deux Tunnels racontent que les chasseurs sont toujours sur ses talons".

Tout à fait le genre de fille qu'on n'a pas spécialement envie d'inviter à dîner pour "conclure" au terme de la soirée... Même si je reconnais qu'elle a quand même des circonstances atténuantes ^^


Mad Donna est évidemment un clin d’œil figurinistique à la star internationale Madonna qui n'a pas non plus l'air très nette dans sa tête quand on considère ses tenues, ses prises de positions et les polémiques qui émaillent sa carrière depuis les 80's. Ici une photo de 1990 avec l'emblématique corset à pointes coniques... créé par Jean-Paul Gaultier s'il vous plait... (hum... Comme quoi la mode à la française n'est pas toujours au top ^^')... Mark Gibbons n'a donc pas donné dans la vulgarité trash puiqu'il s'est contenté de recopier le "style" de Madonna... ^^'

On continue ici en 2006... Houlala... Dire qu'on taxait Marilyn Manson d'obscène taré qui avait une mauvaise influence sur les jeunes, surtout les rôlistes... Voilà voilà quoi (et tant pis si j'ai froissé les fans de la Madone elle-même) ^^'


Une autre illustration bien sympa même si j'ignore qui l'a réalisée...

Et voici enfin la version officielle de GW sortie durant cette période... Que je taxerai personnellement d'horrible (les Perry Bros n'ont pas sculpté que des trucs bien... Parfois ^^') et que seule une peinture convenable pouvait sauver... Pas comme dans le cas présent donc qui est une véritable horreur sur une horreur ^^'. La fig n'a jamais bénéficié (jusqu'à présent) d'un resculpt de la part de GW mais ça n'a pas empêché le toucan anglais, avec la renaissance de Necromunda V2, de proposer "en quantité limitée" sa bouse de 20-25 ans d'âge... Au tarif de 2018 ^^ Vous la voyez ici avec la version officielle de Kal Jericho et Scab, d'autres figures de Necromunda, eux aussi dispo "while stock last" à des prix outranciers... Avant que les resculpts de ces derniers ne sortent plus chers quelques semaines plus tard XD Si ça ce n'était pas pour GW de prendre ses clients pour des cons... Oh bien sûr la ficelle (très usée) habituelle des FBDM "c'était une excellente occasion de proposer aux clients passionnés des versions collectors" a été réutilisée pour l'occasion, on se berce d'illusions comme on peut pour ne surtout pas entrevoir fugacement que GW conserve tout de même l'art et la manière d'enfiler des quenelles aux proportions très généreuses ^^

Bref, vous l'aurez compris, avec mon engouement pour Necromunda V2, je voulais recruter à l'occasion Mad Donna... Mais je faisais un blocage complet sur la version officielle. J'allais donc recourir à ma méthode habituelle : je vais m'en fabriquer une à grands renforts de conversion en tous genres ^^

Ainsi fut dit, ainsi fut fait...


MONTAGE ET ASSEMBLAGE



Disposant d'une seconde boite de gang Escher, j'ai abondamment tapé dedans pour constituer les membres féminins de mon gang de mercenaires inféodés à l'Adeptus Mechanicus... Mais également pour construire Mad Donna. Je voulais une pose volontaire mais qui me permette d'avoir un accès total au torse et au visage. Il me fallait aussi ses armes emblématiques : un pistolet à plasma et une épée tronçonneuse. Il me fallait également prévoir des mèches de cheveux complètement extravagantes (bien davantage que les standards Escher ^^). Je me suis donc plongé dans mon nouveau stock de bitz pour voir ce que je pouvais en remonter d'intéressant... Précision : à aucun moment je n'ai cherché à acheter les kits de bitz de Forgeworld et ne le ferai jamais sauf destockage extraordinaire : faire payer 24€ (soit le prix d'un gang plastique complet lors du lancement de Necromunda V2) pour une vingtaine de bras et une ou deux têtes, c'est juste du foutage de gueule. Le bitz, ça s'échange, ça se donne (quand vous demandez gentiment à la communauté), ça peut s'acheter à l'occasion mais certainement pas à ce prix là (sans compter les frais de cochon) ^^.

J'ai rapidement pris une paire de jambe et un torse de ganger Escher dont la position des bras me permettrait d'avoir accès sans difficulté à toutes les parties du corps lors de la peinture ^^


Étape jambes/torse, check ! ^^

Pour l'épée tronçonneuse, j'en ai coupé une sur un bras de space marine puis j'ai coupé la lame de la rapière d'un bras Escher à la garde (j'ai voulu garder celle-ci car elle était fashion et s'inscrivait tout à fait dans le trip girly-trash des Escher qui demeurent sophistiquées et coquettes tout en vous éclatant la gueule ^^

Étape épée-tronçonneuse, check ! ^^

Pour le pistolet à plasma, ça allait être un tout petit peu plus corsé : si j'avais déjà un bras de Escher avec ça, c'était un bras gauche... Or le gauche de ma fig avait déjà une épée-tronçonneuse... J'ai alors pris un bras droit Escher avec un flingue quelconque...

... J'ai coupé bien proprement au cutter à chaque fois et le problème a été réglé ^^

Le bras a ensuite été collé sur le torse.

Étape pistolet plasma, check ! ^^

Pour la tête, il fallait être tout particulièrement soigneux : vu que je ne sais pas bien sculpter, il en faudrait une qui ait de base un cyber-optique et tant qu'à faire, des couettes partout. Comble de chance, il y a un visage Escher qui a justement un œil (gauche en plus!) comme ça et une option de coupe de cheveux suffisamment intéressante pour fournir une bonne base à ce que je voulais faire ^^

J'ai donc collé les deux ensemble...

Les cheveux avaient également une oreillette avec un micro sur la partie droite mais je l'ai fait sauter au cutter. J'ai tigé la tête pour pouvoir mieux la travailler.

J'ai d'abord fiat quelques tests préliminaires de position pour voir l'effet que ça faisait puis, étant satisfait, j'ai commencé par faire sauter la première couette sur le devant de la tête pour bien dégager le visage (oui je fais mon Franck Provost à l'occasion pour mes filles XD)

Effectivement le visage est déjà beaucoup plus dégagé et surtout beaucoup plus accessible pour la phase ultérieure de peinture.


J'ai poursuivi en faisant sauter la couette à l'arrière de la tête : elle serait considérablement rallongée pour coller aux illustrations officielles. J'ai surtout percé la tête de part en part...

Vue rapprochée...

J'ai aussi percé la tête via la bague qui fait la couette à l'arrière...



... Le tout afin d'y insérer des tiges métallique très fines qui me serviraient d'armatures pour y sculpter des grandes mèches de cheveux comme sur les illustrations officielles. Oui, littéralement, je lui ai trépané la gueule !! XD

Les tiges ont été collées à la superglue.



J'ai ensuite tordu les tiges pour leur donner une certaine forme un peu virevoltantes et surtout en tâchant de suivre un minimum les mouvements induits par le reste du corps...




Les couettes que j'avais coupées ont été réutilisées pour faire la "fin" de deux des grandes mèches (un vrai figuriniste ne jette rien et remploie tout ^^)

Phase de préparation initiale de la tête, check ! ^^



SCULPTURE



A présent la phase de sculpture allait débuter, et j'appréhendais quelque peu car autant sculpter de la fourrure sur une cape, je peux me débrouiller, autant les mèches de cheveux filasses... J'ai parcouru plusieurs tutos qui disaient poser au préalable une fine couche de greenstuff ("GS"), d'attendre qu'elle durcisse avant d'y revenir avec une autre couche puis de la texturer. Sinon, la GS "tourne" autour de la tige métallique et on n'avance pas.

Cette première phase a été particulièrement chiante parce que oui, la GS, elle "tourne" sur la tige métallique et on a l'impression qu'elle ne tient pas... Mais il faut prendre son temps et ne pas s’énerver (je me suis énervé quand même un peu à ce moment là) ^^'

Ensuite, hé bien j'ai entrepris de sculpter, autant que faire se peut, des grandes mèches en les texturant comme je pouvais. Je sais que ce n'est pas de la grande sculpture et que les Grands Maîtres hurleront en voyant mon travail... Mais en ce qui me concerne, pour le moment, c'est mon meilleur jet et ça me satisfait ^^' Au passage, j'ai aussi rattrapé la frange au GS puisque j'avais fait sauter la couette de devant.

J'ai ensuite embelli Mad Donna en lui sculptant un peu partout des cœurs que l'on voit déjà ici et là sur les illustrations officielles et qui sont également présents sur la fig originale. Ce fut une grande première pour moi d'en sculpter autant et je ne cache pas que j'y ai consacré pas mal de temps. Il y en a 6 sur l'épée tronçonneuse (3 de chaque côté), 1 sur le genou droit et 1 sur le sein droit (je n'ai pas eu le courage d'en faire un sur le sein gauche, je commençais à en avoir assez ^^'). Le coup des cœurs était un véritable coup de cœur (aha !) et renvoie une fois encore au côté girly-trash des Escher qui me plait beaucoup ^^ Je suis assez content de mes cœurs qui sont assez convenables puisque pas trop massacrés ^^'




Certains endroits des grandes mèches laissaient vraiment à désirer alors je les ai "subtilement" caché avec des anneaux de carte plastique... Laquelle carte plastique provient en fait d'une tige de ballon de baudruche que l'on trouve dans les MacDonald's et autres restaurants gastronomiques franco-américains ^^ ça se taille très bien et on peut leur donner la forme qu'on veut ^^



Phase de sculpture, check !! ^^



SOUS-COUCHE



Il était temps à présent de se lancer dans la mise en couleurs... Mais je dois dire que Mad Donna a patienté plusieurs mois avant que je ne revienne la voir : entre temps, je m'étais lancé dans l'élaboration de mon gang de mercenaires inféodé à l'Adeptus Mechanicus et ce n'est qu'après en avoir terminé avec "Spider" Miselle que j'ai repris contact avec Mad Donna qui avait un peu fait la tête ^^' J'ai d'abord commencé par une sous-couche blanche. Et déjà, c'est pas mal de voir comment tout se tient sous une couche de peinture uniforme ^^




MISE EN COULEURS


PARTIE 1 : LE CORPS


Les à-plats ont commencé. J'ai peint le corps à part de la tête pour plus de commodité. J'ai testé le Iyanden Yellow Citadel Contrast qui est vraiment excellent (je n'avais jamais fait de Escher en jaune et je voulais une couleur qui tranche alors bon... ^^), la peau est en chair claire, les cuirs en marron chaleureux, les métaux "ferraille" en leadbelcher GW, les dorés en dwarven gold Scale75 et les cuissardes et le pistolet plasma en gris foncé. Les cœurs et le bout du plasma sont en rouge vif (je voulais pouvoir par la suite faire l'andouille en disant qu'avec son pistolet plasma, surnommé le "baiseur", ma Mad Donna "allait baiser tous les ennemis avec son bout rouge" XD Oui on s'amuse comme on peut, que voulez-vous ? ^^')


Douche de lasure acrylique marron pour tout le monde.


La ferraille reçoit une couche de lavis asurmen blue dilué à l'eau tandis que les dorés et les cuirs reçoivent une couche d'encre noire Army Painter pure.


Les parties rouges reçoivent elles une couche de lavis bleu légèrement dilué.


La ferraille est reprise légèrement au mythril silver. Le pagne en peau de bête a été traité exactement comme celui de "Spider" Miselle dans l'article précédent : j'ai repris le marron clair de base pour éclaircir...

Puis j'ai peint des "U" en noir au pinceau très fin...

... Que j'ai ensuite rempli de petits points de marron chaleureux ^^

Pour la peau de Mad Donna, j'ai également remis la teinte chaire claire d'origine...


... Avant d'y mettre une couche de lavis ogryn flesh très diluée...


Puis j'ai recommencé avec la chair claire mélangée à un peu de gris clair...

Puis encore du lavis ogryn flesh encore plus dilué... Jusqu'à l'obtention du grain de peau désiré ^^



OSL



On garde la même recette : tout ce qui a vocation à "briller" (boucle de ceinture, chimio-synth, plasma...) reçoivent une couche de blanc pur au pinceau...

Et reçoivent ensuite une couche de citadel contrast aethermatic blue notamment pour le plasma (oui, pour une fois il n'y a pas de plasma rose : je trouvais que l'éclat et le contraste serait fortement amoindri à cause du rouge vif juste à côté) et du fluo magenta mecha color Vallejo pour le reste. J'ai terminé par une pointe de blanc pur pour sublimer mes OSL

Également, j'ai éclairci mon jaune en prenant une goutte de citadel contrast iyanden yellow que j'ai mélangée à du blanc cassé jusqu'à obtention de la teinte voulue... ET je l'ai passée en glacis sur l'épée-tronçonneuse et en lining sur l'armure flak... Tout simplement ^^ Les parties rouges ont été éclaircies avec un rouge un peu plus clair que la base en glacis également ^^

En l'état, le corps de Mad Donna était terminé et je l'ai passé au vernis acrylique mat en bombe ^^

Phase de mise en couleurs du corps, check ! ^^



PARTIE 2 : LA TÊTE



Pour la tête, je savais d'entrée de jeu que je voulais une grosse tignasse bien blondasse, j'ai donc pris un jaune cassé clair (un reste de mes pots de peinture Rackham tout spécialement dédié à cet usage ^^) tandis que la peau est de la même teinte chair claire que le corps et les anneaux sont traités en leadbelcher GW.

Lasure acrylique marron pour tout le monde.

Les métaux reçoivent ici aussi une couche de lavis asurmen blue dilué à l'eau...

... Avant d'être éclaircis au mythril silver.

Les cheveux reçoivent des traits de la teinte jaunasse d'origine en guise de premier éclaircissement et le visage reçoit également un éclaircissement sur ses parties saillantes...

Puis les cheveux et le visage reçoivent une couche de lavis ogryn flesh (pure pour les cheveux, un peu plus diluée à l'eau pour le visage).


Ensuite les mèches de cheveux sont reprises avec le jaune initial mélangé à du blanc pur...


Puis une fois encore de la même manière.


jusqu'au blanc pur posé de manière très diluée

Et paye ton blond vénitien !! XD

Le visage a quant à lui été traité de la même manière que le corps, en recevant une succession de couches de lavis ogryn flesh et de chair claire sans cesse éclaircis. Ensuite, la carnation a été obtenue en posant un peu de lavis red baal  dilué sur les joues, un peu plus pur sur les lèvres pour figurer des traces de maquillage. Le cyber-optique a été traité comme un OSL bleu.

La peau à côté du cyber-optique a reçu du lavis red bhaal un peu plus appuyé avant de terminer par quelques petites touches de lavis violet pour figurer une certaine cyanose (à cause du métal et de toute façon, le Sous-Monde n'est pas spécialement un endroit très hygiénique... Du reste, je vois mal Mad Donna s'apprêter tous les jours pour se refaire une beauté ^^). La tête de Mad Donna étant terminée, elle est partie elle aussi au vernis acrylique mat en bombe. J'ai ensuite collé la tête au corps à la superglue.

Phase de peinture de la tête, check ! ^^
 



SOCLE


Pour le socle, j'ai pris le dernier de la série dont le process est toujours détaillé dans CET ARTICLE qui attendait justement Mad Donna. Check direct ! ^^



PRESENTATION FINALE



Et après plusieurs mois depuis les premiers coups de cutter et les premières gouttes de colle, voici enfin terminée la version toute personnelle du Temple de la terrible Mad Donna Ulanti !! ^^

Les grandes mèches de cheveux font un peu raides... Mais on va dire que Mad Donna ne se préoccupe pas spécialement de faire des shampoings tous les jours (alors qu'elle nettoie consciencieusement toutes les saletés sur son territoire XD) et que par conséquent, la crasse les a "un peu" rigidifié XD

Plus sérieusement, je suis particulièrement content d'avoir pu mener cet autre petit projet perso de peinture et surtout de sculpture à bien. J'ai l'impression de prendre davantage confiance en moi à propos de la sculpture et ça me motive à tenter des trucs un peu plus ambitieux... A mon niveau de noob bien entendu (c'est pas demain la veille que je me comparerai à un Remy Tremblay ou à un Gauthier Giroud... On attendra le millénaire prochain je pense ^^')

Elle est quand même pas mal ma Mad Donna non ? Elle a l'air bien boudeuse et tout à fait sur le point d'envoyer une bonne giclée de napalm avec son "baiseur" sur un relou quelconque qui lui aura déplu ^^

"Qu'est ce qu'il y a chéri ? Tu te sens seul et tu veux que je te réchauffe ? Bouge pas, je vais t'arranger ça tout de suite, pour ce qui est de mettre le feu au cul, je suis une véritable allumeuse... Like a virgin !!" (Google trad ne parviendra jamais à restituer toutes les nuances et les expressions idiomatiques française de ces dernières phrases !!) XD


Quant à cette explosion capillaire improbable, j'en suis tout particulièrement fier et le désormais feu (aha) Jacques Dessange aurait tellement apprécié qu'il m'aurait proposé de dispenser un cours de relooking pour ses modèles !! Je vois bien un relooking façon Escher tiens !! XD


Au final je dispose de "ma" propre fig de Mad Donna que j'ai bricolé de toutes pièces ^^

Check, check et re-check (sans provision ni retenue !!) ^^



PHOTOS DE GROUPE



Bien entendu je ne pouvais pas manquer de vous montrer quelques photos de groupe avec mes affreux du gang de mercenaires inféodés à l'Adeptus Mechanicus ^^ Voici Mad Donna au milieu des autres... C'est devenu une vraie Cour des Miracles dans le coin XD


Ici sans le Tech-Priest Morik, pour avoir une idée du gang quand il confie la gestion à Adam-MK357 ^^

Et voilàààà... J'ai à présent suffisamment d'effectifs ici pour me faire mes propres parties solo...


... Et il est temps de voir ce que valent mes mercenaires lors d'une bonne baston contre mes Wild Cougars !! Ça va chier dans les casseroles, comme dirait Deadpool ^^

Et voilà mes Chers Lecteurs, non seulement j'ai enfin intégralement montré toutes les figs que j'avais peintes en 2019 mais j'ai également bouclé le projet "Necromunda V2" : je suis parvenu au résultat non négligeable de peindre deux gangs jouables + peindre tous les éléments de la boite de base. Je vais à présent tenter de jouer avec, via des parties solo au travers de campagnes narratives dont je tiens déjà le sujet pour la première, mais également avec des vrais humains ^^ J'ai vraiment beaucoup de mal à jouer dans mon club le jeudi soir donc je vais voir à mobiliser soit mes Compères habituels, soit voir sur Bordeaux et proches environs s'il n'est pas possible de jouer avec de nouvelles connaissances (à bons entendeurs... ^^) le dimanche notamment ^^

Dans l'immédiat, je cesse d'assembler et de peindre des trucs et des machins pour Necromunda.

Je vais d'ailleurs changer d'ambiance car depuis quelques temps, je bosse sur une commande de peinture pour Age of Sigmar : des Kharadrons et un peau-verte... Mais vous en saurez davantage en temps voulu ^^

J'espère que ma Mad Donna Ulanti vous aura plu - sinon tant pis mais à moi elle me plait bien ^^ - et que cela vous encouragera à élaborer vos propres figs à partir d'une flopée de trucs et de machins divers... Et que la sculpture à (très) petits pas, ce n'est pas forcément très dur quand on y va progressivement ^^

Aller, je charge le pistolet à plasma et tous en chœur (mouahahaha !!!) :


Hoo, like a virgin
Touched for the very first time
Like a virgin
When your heart beats
Next to mine



Merci infiniment,

Serviteur,