Fidèles du Temple

13/04/2016

LA VÉGÉTATION DU TEMPLE 2 : LA JUNGLE MONTAGNEUSE DU TEMPLE (TUTORIEL) (WELCOME TO THE JUNGLE !! ^^)

Bonjour mes Chers Lecteurs ^^


Afficher l'image d'origine


Continuant ma série d'articles sur la végétation du Temple pour agrémenter mes parties de figurines en extérieur, je vais vous emmener, après avoir visité la BAMBOUSERAIE DU TEMPLE, dans les profondeurs de la jungle montagneuse du Temple ^^.


Afficher l'image d'origine


Ces petites images d'introduction "exotiques" sont là pour vous montrer ce vers quoi j'ai tendu ces dernières semaines : je voulais réaliser un petit assortiments de décors assez élevés pour pouvoir casser les lignes de vue tout en me permettant de les mixer avec les socles de bambous que j'ai déjà réalisés ^^.


Afficher l'image d'origine


CAHIER DES CHARGES DE LA JUNGLE MONTAGNEUSE DU TEMPLE


Même si j'ai pour habitude de ne jamais faire de plans au préalable (je "vois" tout dans ma tête et il m'arrive très souvent d'apporter de nombreuses modifications en cours de route ^^), j'avais néanmoins quelques lignes directrices simples auxquelles je voulais tout de même me tenir :

- Pas de décors onéreux impliquant des frais dispendieux (comme d'habitude)

- Des décors "simples" et "rapides" à réaliser, à la portée de n'importe qui. Ces notions sont tout de même à relativiser car certains passages obligés, comme le temps de séchage de certains matériaux, seraient incompressibles.

- Des décors "réalistes". Je voulais bannir absolument les concepts que je vois très souvent (sans blâmer les auteurs concernés) : 3-4 arbres plantés sur un bout de polystyrène = une forêt profonde impénétrable ; une planche de contreplaquée peinte à la va-vite = des marécages profonds etc etc etc... Puisque ce serait des décors réutilisables très souvent, autant les faire bien dès le début.

- Des décors relativement "petits" car vivant dans un petit appartement avec 2 enfants en bas âge "touche à tout", je ne peux pas me permettre de réaliser des montagnes de 50 cm de côtés. Tout doit pouvoir être stockable dans une boite en carton et/ou entreposable sur le haut d'une armoire/étagère.

Ceci étant posé, j'ai entamé la construction il y a 2-3 semaines (pendant que je bossais sur mes bambous)


CONSTRUCTION DE LA JUNGLE MONTAGNEUSE DU TEMPLE


J'ai tout d'abord commencé par l'emplette d'une plaque de polystyrène extrudée très facilement trouvable dans les magasins de bricolage type Leroy-Merlin/Castorama (rayon isolation). L'épaisseur peut varier du simple au double voire le triple mais dans ce cas, il vaut mieux partir sur des surfaces pas trop épaisses pour éviter après coup à devoir se retrouver avec les gorges de l'Ardèche alors que vous vouliez juste quelques reliefs modérés.


Une plaque de polystyrène extrudé de 165cm x 60cm x 2cm qui m'a coûté... pfoulalaaaa 3,50€ à Leroy Merlin !!
Je voulais des décors pas trop grands, de la taille d'un CD en gros. J'ai donc tracé au crayon les surfaces délimitées.

J'ai aussi récupéré quelques CD car ils font d'excellentes bases solides et rigides.
Les CD étant "lisses", j'ai réutilisé des pots de vernis-colle que l'on utilise pour le collage de serviettes en papier. Comptez 3-4€ le pot. J'avais ces deux là au Temple depuis des années. La colle PVA ou colle à bois peut aussi parfaitement faire l'affaire.

Pour pouvoir travailler avec les CD, il suffit d'en badigeonner généreusement une face avec 2-3 couches de vernis-colle (attendre que la couche précédente soit bien sèche avant de passer la suivante. Ça sèche très très vite lors des journée chaude et enseoleillées ^^)
Une autre surface très intéressante est le MDF ou isorel. Les boutiques de bricolage en vendent, parfois à des prix pas vraiment donnés mais une méthode très simple est d'ouvrir l’œil quand vous faites les courses : souvent certains fruits/légumes sont présentés dans un emballage en MDF comme ci-dessus des pommes de terre (les espèces assez chères que les gourmets et les snobs savent, parait-il, apprécier ^^) et les fraises. Quand il n'en reste plus beaucoup, il vous suffit juste de déplacer les restes dans une autre boite et par ici la bonne soupe (puisque vous êtes client, en général on ne vous dit rien et les vendeurs sont assez contents car ça leur fait ça en moins à balancer à la poubelle ^^. Si vous êtes gentils et polis, vous pouvez même demander aux vendeurs s'il n'y a pas quelques boites en partance pour le compacteur dans l'arrière-boutique : vous pouvez même récupérer de quoi vous bâtir des ruines ^^

Le morceaux que j'ai récupéré me permet d'envisager pas mal de choses comme vous pouvez le constater ^^

Après avoir joué de la scie, j'ai passé les bords au papier de verre pour adoucir (les 3 morceaux du bas). J'ai volontairement choisi des formes arrondies car je trouve ça plus esthétiques que des sections carrées/rectangulaires.
Ensuite, hé bien il n'y a plus qu'à tailler dans le vif du sujet avec un bon cutter ou un couteau de modélisme. Pour ma part, j'applique une technique simple et éprouvée depuis des années : découper des morceaux en V dans tous les sens. Attention aux doigts car un faux mouvement ou une inattention est très vite arrivé : même après plus de 20 ans de pratique, je me suis ouvert le pouce assez profondément. Cela faisait longtemps que je n'avais pas goûté à mon propre sang par gorgées entières ^^' (Mme Morikun était moins ravie quand elle a vu l'état de la salle de bain avant que je ne nettoie le tout)


Chaque étage a été collé au vernis-colle avant que toute la structure ne soit à son tour collée de même sur les socles. J'ai aussi pris la précaution "d'armer" le tout en enfonçant des piques-brochettes dedans enduites de vernis-colle. Je n'ai pas hésité à mettre des poids dessus pour une meilleure adhérence et une solidité optimale (les livres de Droit sont excellents XD). J'ai laissé sécher une nuit entière. Quand le vernis-colle est bien sec, vous pouvez carrément jeter votre truc à travers la pièce, ça ne bougera pas (j'ai testé ^^).

Au final, j'ai obtenu des structures de taille tout à conformes à ce que je voulais (la fig fait 32 mm). J'ai ensuite passé au moins deux couches de vernis-colle sur l'ensemble : d'une part pour solidifier le tout et d'autre part pour "protéger" les surfaces extérieures lors des étapes suivantes. J'y reviendrai.
Afficher l'image d'origine
Sans aller jusqu'à en faire autant, je voulais quelque chose qui ressemble aussi aux Temples Khmers enserrés par les racines d'arbres immémoriaux. Un peu comme mon socle de roches-flottantes qui a été très populaire ^^

Pour les arbres, je n'ai eu qu'à ramasser des branches mortes assez épaisses au jardin public. Je les ai coupé à la forme voulue puis je les ai consciencieusement lavé, savonné et séché (au sèche-cheveux car on ne va pas y passer les fêtes non plus ^^)...


Avant de les planter dans le polystyrène. J'ai balancé une généreuse couche de vernis colle dans les interstices et j'ai attendu un jour et une nuit que ça sèche bien.

Enfin, j'ai planté des radicelles un peu partout dans les parois pour figurer les racines d'arbres gigantesques qui enserrent la roche. Ensuite je n'ai plus eu qu'à enduire de vernis-colle les surfaces planes pour y mettre des gravillons et du sable... Comme un gros socle. Pourquoi uniquement du vernis-colle jusqu'à présent ? Parce que le polystyrène extrudé, comme son homologue à bulles, criant le contact de la colle cyanocrylate ou superglue : c'est comme si du sang d'alien était répandu : la colle fait fondre le polystyrène (non seulement ça bouillonne mais cela dégage des fumées toxiques. C'est rigolo à faire et à regarder car on se croit dans Alien... Mais c’est à éviter en vase-clos, surtotu si des enfants sont dans le coin). Si cela peut aboutir à des formes tourmentées sympa, ici on n'est pas là pour ça.


A ce stade, la phase de construction est terminée et la phase de peinture peut commencer.


PEINTURE DE LA JUNGLE MONTAGNEUSE DU TEMPLE



Désirant des roches "grises", je suis parti d'une sous-couche noire. Au pinceau. Pour quelle raison ? Exactement pour le même motif que la superglue : certaines bombes de peinture contiennent des solvants qui attaquent le polystyrène : même si la peinture est acrylique, le diluant est souvent à base d'acétone ou un autre truc du même tonneau. En cas de doute, faites un test sur une chute de polystyrène et voyez le résultat. En principe mes surfaces étaient suffisamment protégées grâce au vernis-colle mais je ne voulais pas (encore) tenter le diable. Ayant des gros tubes de peinture acryliques au Temple (mais les peintures acryliques GW, Army Painter ou autres focntionnent aussi bien) et des gros pinceaux brosses, j'en ai passé deux couches. Ce n'est pas la phase la plus enrichissante mais il faut en passer par là.



Ensuite ? Hé bien j'ai passé un brossage de gris foncé puis j'ai ajouté un peu de blanc pour un deuxième passage...



Et j'ai fini avec un brossage léger en ajoutant encore un peu plus de blanc. Faites bien attention quand vous passez près des radicelles : il ne faudrait pas les arracher ce serait dommage.



Mes surfaces planes figureraient de la terre. J'ai donc posé une couche de marron clair. A ce stade, cela peut déjà faire d'excellents reliefs montagneux arides ^^



J'ai enfin fini l'étape des brossages par un brossage léger de blanc pur PARTOUT : cela fini d'éclaircir la roche et permet de lier le tout avec les surfaces terreuses.



Ensuite j'ai aussi passé les troncs d'arbres et les radicelles au même marron clair...



... et j'ai ensuite posé un mélange d'encre noire abondamment diluée à l'eau dessus. Ici, si vous désirez vraiment des étendues montagneuses arides, vous pouvez vous arrêter là... Mais pas moi ^^

J'ai passé le tout au vernis acrylique en bombe pour fixer mon travail.

On va pouvoir enfin commencer l'étape qui me plait le plus : la mise en place de la végétation.


FLOCAGE DE LA JUNGLE MONTAGNEUSE DU TEMPLE


Le secret d'un joli décors végétal un temps soit peu réaliste ? Une ABONDANTE DIVERSITÉ. Il n'y a rien de pire que de voir un décors sensément végétal naturel (sauvage ou pas) qui ressemble en fait à un bocage normand bien ordonné. Ce n'est pas crédible du tout sauf si vous voulez figurer un décors champêtre pour des campagnes historiques. 


Afficher l'image d'origine


Si vous faites bien attention, vous verrez que dans la nature, les différentes espèces de végétaux ne sont pas "ghettoisées" : elles se mélangent toutes et l'on peut voir des arbres côtoyer des arbustes au milieu des mousses qui voisinent des touffes d'herbes et des fleurs.

C'est ce que je vais vosu montrer mais il faut procéder par étapes sans s'exciter ^^


Je pars toujours de la plus petite végétation : la mousse. J'ai collé au petit bonheur de la mousse de train électrique verte que j'avais au Temple. Ici j'ai pu coller directement à la superglue : ayant fait un petit test dans quelques endroits sans importance, je me suis aperçu que les différentes couches de vernis-colle posées auparavant me le permettaient sans problème. J'ai donc sauté sur l'occasion de gagner du temps ^^

Cela commence à prendre forme n'est ce pas ? ^^


Ensuite je suis passé à la végétation plus grande : l'herbe statique dont j'ai retrouvé un paquet tout neuf dans un bocal. Autant dire que je ne me suis pas privé ^^


Cette étape vous permet très opportunément de "masquer" toutes les petites imperfections comme un coup de brossage un peu trop appuyé, une bavure marron à côté d'une radicelle etc etc etc... ^^


FIXATION DES PLANTES DE LA JUNGLE MONTAGNEUSE DU TEMPLE


Et maintenant, le vrai boulot d'embellissement commence. On attaque la phase où vous allez fixer la végétation "grande" comme des bosquets, le feuillage des arbres, les gros buissons etc etc etc...





Là, je n'ai eu qu'à me servir dans mon stock d'herbes d'aquarium dont j'avais une abondante provision ^^. 

Une fois encore le principe d'une DIVERSITE ABONDANTE sera fondamentale pour un meilleur réalisme.


Chaque plante a suivi le même schéma : avec un cure-dent pour les plus petite ou une pique-brochette pour les plus grosse, j'ai d'abord piqué un trou avant d'y plonger la tige enduite de vernis colle (vu qu'on retrouve le contact du polystyrène, on laisse tomber la superglue : ce serait vraiment trop con de massacrer maintenant tout les fruits de votre travail antérieur). Pour les branches d'arbres, j'ai simplement foré des trous à la perceuse uniquement là, j'ai pu employer de la superglue.

J'ai aussi réutilisé mes lianes qui avaient fait fureur lors du socle de mon Predator pour enfoncer le clou du réalisme. J'ai enfin achevé avec la touche finale : le collage de quelques hautes touffes d'herbes de différentes couleurs ici et là pour compléter l'éventail de hauteurs des végétaux.



FINAL ET MISE EN SITUATION


Maintenant que mes décors de jungle montagneuse sont terminés, une petite mise en situation s'impose !! Pardonnez la lumière un peu pourrie, j'ai fait ça vite fait hier soir en fin de journée pluvieuse ^^'


J'ai délibérément choisi de laisser telles quelles les plantes d'aquarium sans les peindre : j'aime beaucoup les couleurs et le brillant renforce l'impression de plantes grasses exotiques (et j'en avais marre : je voulais en voir la fin !! ^^)






Dans les jungles de Paradiso, un keisotsu butai progresse prudemment...




Les keisotsu butai du Clan Mori progressent dans un véritable "Enfer Vert" ^^





Les hauteurs offrent des fenêtres de tir intéressantes ^^

... Intéressantes pour tout le monde d'ailleurs XD





J'en connais un qui va s’éclater lors de ses parties de chasse !! XD



Et voilà mes Chers Lecteurs : ainsi prend fin ce deuxième article consacré à la Végétation du Temple ^^

J'espère à nouveau que cela vous aura plu et que cela vous aura donné de l'inspiration pour la création de vos propres décors... Je pense que j'ai pas mal augmenté mon niveau de spécialiste en décors végétaux mention "Diable Catachan" n'est ce pas ?

Pour la suite ? Hum... Vous verrez bien ^^

Pour les ceuss intéressés, ce tuto s'inscrit dans une série consacrée à la construction d'en ensemble végétal modulaire dont vous trouverez les différents thèmes dans les liens suivants ^^ :




Merci infiniment,

Serviteur,

19 commentaires:

  1. vraiment cool, ca m'a vraiment donné envie de reproduir quelquechose de similaire, plein d'idées à emprunter. Grand merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon Cher Asslessman ^^

      Il ne faut surtout pas te priver de reprendre toutes les idées que tu veux : c'est étudié pour ^^

      Supprimer
  2. Ahah tu sais quoi, je viens à l'instant d'acheter des plantes d'aquarium pour faire des décors de jungle, je rentre chez moi et je tombe sur ton article...
    Le hasard n'existe pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. [Mode Morpheus ON]

      Non, tu as raison : le hasard n'existe pas mon Cher Slagash. Nous sommes tous inclus dans les plans des Kami.

      J'ai hâte de voir ce que tu vas en faire !!

      ^^

      Supprimer
  3. J'aime énormément le résultat, surtout l'arbre sur les deux dernières photos (avec les figs Infinity).
    Le rendu avec le predator est d'autant plus saisissant ^^

    J'ai effectué "à peu près" le même taf, sauf qu'au lieu de sculpter du polystyrène bahhh ... J'ai fait une pile de carton enveloppée dans du mouchoir (eh eh encore ouais ... Hm ... Bon ... Quand j'disais que je vidais les stocks, j'vais bientôt être sponsorisé par Kleenex) ce qui donne les nervures de la roche.

    Après, le boulot de mon côté est moins poussé que le tiens, j'aime beaucoup cette jungle luxuriante, la diversité de tes décors et le fourmillement de détails.
    Cela doit en jeter pas mal sur la table ! ^^

    Ne serait-ce pas les lieux où Le Maître de Guerre nous aurait lancé de la caillasse durant une descente en rappel ?

    RépondreSupprimer
  4. Wonderful tutorial, thanks for sharing!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thank you very much my Dear Luca ^^

      Supprimer
  5. Y a du decor dans l'air.
    Le plus interessant dans la fabrication de decor, c'est de pouvoir impliquer les enfants. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ça dépend mon Cher Cédric : pour l'instant je ne m'y risquerais pas trop ^^'

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Thank you so much my Dear Gordon ^^

      I'm very honoured by your comment !!

      Supprimer
  7. C'est superbe, bravo !
    Une petite photo (y'en n'a pas assez je trouve :) d'une table de jeu avec toute cette verdure et les bambous peut-être, histoire de voir ce que donne le rendu global ?

    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon Cher C12 ^^

      Il m'a plu d'accéder à ta requête dans le post d'aujourd'hui XD

      Supprimer
    2. Quel service ! :)
      Chapeau bas l'artiste.

      Supprimer
  8. Super mon cher ;)

    Je regrette juste une chose, tes roches sont pas mal mais il manque la touche finale, tu mets du SoaD à fond dans tes oreilles, tu t'armes d'une pierre volcanique et tu défonce la race du poly pour créer petites cavités et textures :p

    Sinon ça claque vraiment, la végétation rend très bien, bon faut la photo de famille avec la table ad hoc :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon Cher Kurtis ^^

      En fait je voulais aller relativement "vite" sur ces décors et je trouve déjà que j'y ai passé suffisamment de temps mais je retiens l'idée ^^

      Les photos de famille sont déjà publiées ^^

      Supprimer
  9. Très intéressant ton article car tu utilise des plantes d'aquarium que je n'ai jamais réussi à rentabiliser car je ne leur trouvais pas un aspect assez naturel. Bhein grâce à toi je vois ce que je peu en faire merci ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon Cher Hiroshi ^^

      En fait j'y suis allé au pif pour certaines mais comme ça rendait bien alors je n'ai pas hésité : tout mon stock y est passé et il ne me reste plus que 2/3 de ma boule d'herbe de JArdiland ^^

      Supprimer
  10. Bravo et merci pour ce tutoriel, ça donne me donne envie de m'en inspirer pour mes décors.

    RépondreSupprimer